LA PRINCESSE ET LE LION


LA PRINCESSE ET LE LION

 

Te voilà enfin,
Reine des Forêts!
Et avec toi ton superbe et fidèle lion.
Puissance inouïe de l'Animal et de la Reine,
ET moi-même comme le grand fauve
Si puissant je me soumets.
Nous partageons les mêmes désirs,
Nous partageons les mêmes rêves.
A un moment, j'ai bien cru
Que je ne te reverrais plus!
Pourquoi ce silence?
Pourquoi m'avoir laissé
Avec ces Terriennes si incompréhensives!
Si... névrosées?
Elles pensent être des Artistes,
Connaître le beau...
Toujours la même histoire,
Le même médiocre récit
Qui se répéte à l'Infini!
Comment pourrais-je les vénérer,
Ces Terriennes abjectes,
Alors que je partage
Tant et tant de choses avec toi...
Alors que les animaux nous parlent..
Alors que les enfants nous sourient...
Alors que les musiciens jouent pour nous
Et que nous les comprenons!
Nous, nous les comprenons, Zabriska!
Nous, pas elles!
Là bas, sur cette planète
Dont elles ont fait avec leurs frères et leurs amants
Une imonde poubelle d'égoïsme indigestes...

 

Patrice Gelsi

( Tous droits réservés, SACEM 2005 ) 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site